Se libérer l'esprit et faire un geste écologique, clique par clique

Cette semaine je vous propose un micro-défi simple : se désabonner de toutes les mailing listes inutiles. Il y a une semaine je préparais le deuxième billet sur les fringues écolo-éthiques. En passant au travers des newsletters et listes de diffusion multiples pour les trier, ranger et quitter, je me suis

Recent Posts

Au sujet d'Aboul

Aboul fait 1m61 et a de grands yeux. L'une de ses principales questions est de savoir s'il est possible d'aligner son mode de vie avec ses idéaux. Parfois ça ne marche pas et on en rigole bien.

Cette semaine je vous propose un micro-défi simple : se désabonner de toutes les mailing listes inutiles.

Il y a une semaine je préparais le deuxième billet sur les fringues écolo-éthiques. En passant au travers des newsletters et listes de diffusion multiples pour les trier, ranger et quitter, je me suis rendue compte que l'action que j'avais initialement conçue comme un acte de bien-vivre personnel - en éliminant les trop nombreuses communications qui me parvenaient - était également écologique. J'en ai par la même occasion profité pour modifier les paramètres d'abonnement sur d'autres sujets et effacer des montagnes virtuelles de messages non lus.

La réorganisation de ma boite mail était devenu un veritable défi de quelques heures ; je me désabonnais en pensant avec bonheur à tous les mails que je ne verrai plus automatiquement remplir mon compte gmail. Et je pensais aux économies de CO2 d'autant plus nécessaires que je ne lisais pas les informations des sympathiques communicants.

Pour ce billet j'aurais voulu vous donner un chiffre fracassant. Un nombre de grammes de CO2 émis par mail, aurait par exemple été judicieux, ou encore des indications claires sur l'impact de tous ces mails non lus en fonction du nombre d'images et pièces attachées. Malheureusement les Internets regorgent d'informations floues et imprécises à ce sujet. Tous s'accordent à dire que notre vie virtuelle est polluante puis chacun y va de sa méthode de calcul. Certains incluant la fabrication des machines sur lesquelles nous gérons nos correspondances, d'autres tentant déjà de consolider les approximations intégrant la consommation d'électricité directe et indirecte, le temps de lecture et de traitement des messages, et les data centres.

En attendant que des statistiques fiables remontent automatiquement dans les recherches Google, ce défi est surtout bénéfique pour ceux qui se sentent submergés par leur boite mail. A titre personnel, lorsque le nombre de mail nos lus se chiffre en milliers et que chaque jour je dois filtrer entre les informations importantes, les nice to have et celles qui ne m'intéressent absolument pas (ou plus), je commence a secrètement ignorer ma boite mail. J'évite carrément d'y mettre le nez, à la manière d'une cyber autruche désabusée. Je vous laisse imaginer les conséquences de ce comportement sur ma vie sociale.

Avant de vous laisser à votre cyber ménage, je vous invite à visionner une courte vidéo. Et à ne pas trop culpabiliser.

Si vous souhaitez aller beaucoup plus loin, vous pouvez aussi vous intéresser aux enjeux de la gestion des mails en entreprise, comme la Ministre Royal, qui avait préconisé des changements comportementaux au sein du ministère.

Bon ménage !

La genèse de ce billet date d'un passage éclaire sur la plateforme Caire Game, un jeu en ligne lancé juste avant la COP par Art of Change.

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner