Un produit zéro-déchets à la fois - la brosse à dents

Après les coton tiges, voici un élément de la salle de bain qui résiste fort à la logique du zéro-déchets. Comment s'y prendre pour se rapprocher du no waste avec un ustensile plastique, dont le caractère renouvelable relève de règles d'hygiène non négociables ? Incapable de faire encore confiance aux options

Recent Posts

Au sujet d'Aboul

Aboul fait 1m61 et a de grands yeux. L'une de ses principales questions est de savoir s'il est possible d'aligner son mode de vie avec ses idéaux. Parfois ça ne marche pas et on en rigole bien.

Après les coton tiges, voici un élément de la salle de bain qui résiste fort à la logique du zéro-déchets. Comment s'y prendre pour se rapprocher du no waste avec un ustensile plastique, dont le caractère renouvelable relève de règles d'hygiène non négociables ?

Incapable de faire encore confiance aux options les plus naturelles et zéro-déchets, comme le siwak, j'ai préféré optimiser mon choix de brosse à dents (traditionnelle). Et cela tombait bien : je venais de finir le multipack de brosses lambda qui occupait l'étagère branlante à côté du lavabo.

Nos deux options de consommation dentaire

Pour faire un geste conséquent sans se jeter dans l'inconnu à froid, quelques options existent. Dans le débat des brosses à dents plus écologiques, il y a deux écoles : celle des brosses plastiques avec un système de production optimisé, face à celle des brosses en bambou ou bois compostable.

Chacun y choisit selon ses convictions et possibilités. Si vous êtes convaincus que vous ne pourrez de toute façon pas composter votre manche de brosse en bambou, une brosse en plastique recyclé avec une tête échangeable constituera déjà un changement de taille. Malheureusement je n'ai pas encore trouvé le graal, à savoir une brosse en bambou avec une tête échangeable et ce à prix abordable.

Les principaux représentants de ces chaque catégorie sont

  • pour le plastique recyclé et les têtes échangeables, l'un des leaders est Monte Bianco (site officiel introuvable), avec un produit relativement basique. Les poils sont drus, donc n'hésitez pas à prendre la version "souple".

  • Si vous avez surtout envie d'une brosse à dents compostable, les options en bambou sont nombreuses. Eco Bamboo, Brush With Bamboo et The Environmental Toothbrush sont des top of the Google search. Attention cependant : parfois les poils proviennent d'animaux, ce qui peut poser problème aux végétariens et végétaliens (ou croyants, lorsqu'il s'agit de poils de porcs). Vous constaterez également que pour correctement composter la plupart de ces brosses il faut retirer les poils en fin de vie, ce qui peut décourager les plus assistés d'entre nous.

  • Si vous êtes également sensibles à l'investissement social du fabriquant de votre brosse, celles de the Humble Brush sont à découvrir. En effet, l'entreprise s'engage à offrir une brosse à dents à un individu dans le besoin bucco-dentaire pour chaque achat.

  • Pour finir, une cocasserie qui n'en est peut-être pas une, si vous voyez votre brosse à dents comme un investissement long terme : il existe un modèle en noyer avec têtes échangeables chez Caliquo, à un prix encore assez prohibitif. Sans en calculer l'amortissement financier éventuel espéré, ce modèle a le mérite de poser la question qu'on n'ose pourtant peu exprimer à voix haute. Le zéro-déchets passera-t-il par une sacralisation des objets que nous destinons aujourd'hui à une vie utile d'à peine quelques semaines ? Et si oui, à quelle prix ?

Enfin, je vous laisse avec un peu de lecture : deux billets passant au crible une série de brosses à dents, l'un d'Echo verts (en français), et l'autre de My Plastic Free Life (en anglais). Les articles sont relativement vieux, sans doute que les choses ne bougent pas encore si vite dans ce domaine.

Crédits photo : Green Peace

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner